Stephen GREENBLATT : Quattrocento

quattrocento

 

Comment les sociétés naissent, grandissent et se transforment ? Tous les fondamentaux qui semblent régir le vivre-ensemble, ne sont finalement que les créations des hommes, faites par les hommes, pour les hommes. Émanation de l’esprit humain, la puissance de certaines pensées ou de certaines œuvres est transcendante. Elle surpasse les époques et les âges. Le livre Quattrocento en donne une matérialisation.

Moyen Age. Le Pogge ou Poggio BRACCIOLINI, florentin rusé et habile va se hisser au sommet du pouvoir, à savoir, servir du Pape, pour mieux assouvir sa passion : redécouvrir les trésors oubliés de l’Antiquité. Dans sa quête, ce chasseur de livres va sortir de l’oubli et d’une bibliothèque poussiéreuse d’un monastère, l’œuvre géniale de Lucrèce De la nature. La diffusion de ce poème signe la fin d’une ère, et jette les fondements de la Renaissance. Le Pogge, par sa volonté et son courage (puisqu’il en faut pour affronter même indirectement l’Inquisition), créé un pont entre ces deux périodes de l’Histoire. Il va diffuser les idées anciennes, d’une force et d’une modernité stupéfiantes, qui imprégneront les esprits puissants et façonneront une nouvelle façon de penser.

Quattrocento est extrêmement bien documenté. L’écriture est exigeante, le propos l’est tout autant. Récit captivant.

Flammarion (12 avril 2013)

ISBN-10: 208128457X

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf − dix =


Une newsletter conçue pour vous !

Une newsletter conçue pour vous !

Vous aimez lire ?

 

Vous avez envie de découvrir des livres formidables ?

 

 

 

Téléchargez immédiatement et gratuitement les fiches des "60 livres à lire absolument" (format pdf) et recevez notre newsletter chaque semaine :

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This