Paule du BOUCHET : Je vous écrirai

je vous ecrirai - Paule du bouchet

 

L’arrivée de l’âge adulte, quitter son père et sa mère pour construire et parcourir son propre chemin, est une étape que toute personne doit à un moment donné franchir.

L’émancipation et la découverte du monde

Pour Malia, le temps a sonné. Élève brillante, elle s’inscrit à la Sorbonne et quitte sa province natale. Malia, si jeune et pourtant avec une vie déjà pleine de contrastes. Fine et réservée, d’un milieu extrêmement modeste, elle emménage avec sa meilleure amie qui est, elle, un pur produit de la bourgeoisie provinciale.

A Paris, Malia apprend, découvre d’autres milieux, d’autres manières de vivre et de concevoir le monde. Son horizon s’élargit. Elle vit et écrit à ses parents sur ce nouveau quotidien qui la porte, toujours plus loin de son milieu familial.

Je vous écrirai de Paule du Bouchet : un roman d’une extrême subtilité dans la peinture des personnages

Peu à peu, le fossé se matérialise entre cette jeune fille et sa famille. Sa mère au début protectrice, devient envahissante, possessive, envieuse des relations de sa fille qui l’éloignent d’elle, manipulatrice. La simplicité de l’éducation de cette figure maternelle devient rapidement une excuse à la captation et au chantage à l’affectif.

Malia dans son élan vers la vie parisienne tente de canaliser les écarts de sa mère tout en menant sa vie. Ce n’est pas sans ambigüité, ce n’est pas sans doute. Sa fraîcheur et une certaine naïveté parsèment son parcours jusqu’au moment où le miroir de l’histoire familiale se brise et les secrets se révèlent.

Je vous écrirai de Paule du Bouchet : de la force du destin à la fragilité des personnes

Sur fond d’envie d’indépendance, d’émancipation familiale, d’éveil politique et de lourds secrets dans le Paris du milieu des années 50, le roman quasi épistolaire Je vous écrirai de Paule du Bouchet se lit d’un seul élan. Le caractère frustre des écrits d’Angèle, la mère de Malia, dérangeants initialement ne font que donner une profondeur humaine à ce roman.

Les destins se croisent et se referment sur les personnes qui en deviennent les marionnettes parfois victimes, parfois consentantes.

Je vous écrirai est une réussite dans l’écriture, un plaisir dans la lecture.

Gallimard Jeunesse, Scripto, Paule du Bouchet,

A lire à partir de 15 ans... sans limite d’age.

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − huit =



Pin It on Pinterest

Share This
Une newsletter conçue pour vous !

Une newsletter conçue pour vous !

Vous aimez lire ?

 

Vous avez envie de découvrir des livres formidables ?

 

 

 

Téléchargez immédiatement et gratuitement les fiches des "60 livres à lire absolument" (format pdf) et recevez notre newsletter chaque semaine :

You have Successfully Subscribed!