Irène NEMIROVSKY : Jézabel

Jezabel_opt« Miroir, mon beau miroir », Jézabel résume l’importance que peut revêtir l’apparence de l’être.

Gladys est une enfant mal-aimée. Elle devient une belle femme et forte de ses attraits, évolue dans le monde pour être vue, aimée, reconnue non pour ce qu’elle est, mais pour ce qu’elle paraît.

 

Ici, la nécessité du quotidien n’est pas, comme le commun des mortels, économique mais sociale. Pour exister, en tout cas pour l’héroïne, il faut paraître et éclipser les autres. Seulement, il y a le temps et Chronos, cet ennemi tapi dans l’ombre qui guette et qui imprimera sa marque insidieusement ; doucement, mais par d’ineffaçables touches. Et si le visage ne semble pas encore trop marqué, le monde évolue, les enfants grandissent et rappellent, malgré eux, par leur seul présence, que le sablier se vide.

Jézabel, c’est l’histoire des vanités, mais également, celle d’une certaine condition féminine où les femmes doivent être dans l’apparat. Ici, ce trait est poussé à l’extrême et est réservé à une certaine classe de la société. Mais cet excès n’a fait que se diffuser aux autres milieux.

Ouvrage(s) du même auteur sur Lirez-vous ? :Irène NEMIROVSKY

 

Éditeur : Albin Michel (1 mars 2005)

Collection : LITT.GENERALE

Langue : Français

ISBN-10: 2226159673

ISBN-13: 978-2226159670

 

 

Envie de poursuivre votre lecture ?
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 + treize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter conçue pour vous !

Une newsletter conçue pour vous !

Vous aimez lire ?

 

Vous avez envie de découvrir des livres formidables ?

 

 

 

Téléchargez immédiatement et gratuitement les fiches des "60 livres à lire absolument" (format pdf) et recevez notre newsletter chaque semaine :

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This