Bertrand MEYER – STABLEY : 12 couturières qui ont changé l’Histoire

12couturieres

 

La mode a quelque chose de superficiel et de totalement fascinant, autrement dit, si superficiel qu’il en devient indispensable.

Les couturières illustres ont habillé les femmes, pour les magnifier ou les libérer. Elles ont su humer l’air du temps pour le matérialiser dans des tissus et répondre à un besoin non défini encore mais bien présent chez leurs contemporaines.

La première Rose BERTIN et ses créations improbables. Couturière et proche de Marie-Antoinette, elle personnalise si bien, le tourbillon dans lequel était la noblesse, la folie des derniers moments d’un régime aveugle. Elle sera saluée par la reine, le roi et tous les seigneurs accompagnants le cortège royal. Moment de gloire pour celle qui ne venait de nulle part mais dont la réussite avait donné des ailes.

Jeanne PAQUIN qui va lancer un certain modernisme dans la manière d’entretenir l’engouement pour ses créations en usant de la publicité comme personne ne l’a fait avant elle.

Jeanne LANVIN qui, par amour pour sa fille unique, créera une mode pour enfant et ouvrir de nouvelles portes à la couture.

Madeleine VIONNET, architecte de la couture, qui a inventé un système de coupe révolutionnaire mais dans lequel elle s’enfermera.

Gabrielle CHANEL, la fulgurante. Elle n’avait rien, ne connaissait rien. Elle a tout appris, tout pris, pour tout bouleverser et transformer. Amoureuse malheureuse, la fatalité la poursuit, la réussite professionnelle également. Elle se moque des codes, les dépasse et créé un phénomène. Coco est une étoile filante d’une force fulgurante.

Elsa SCHIAPARELLI qui entre en couture par une rencontre de hasard avec POIRET. Il lui offre un manteau et se faisant, la fait entrer dans un monde nouveau où son âme originale et fantasque pourra s’épanouir.

Nina RICCI, qui va monter une maison de couture avec son fils, l’une à la création, l’autre au développement commercial, très modestement d’abord mais avec une ambition dévorante.

Madame GRES, l’insaisissable, qui sera dépouillée de ses biens suite à un rachat indigne et une liquidation judiciaire terrible.

Madame CARVEN qui se lance en couture quasiment par vengeance d’être trop petite.

Sonia RIKIEL, la rousse flamboyante et si touchante, qui entretient sans relâche la flamme de la création avant de passer le flambeau à sa fille, très courageusement.

Vivienne WESTWOOD, la papesse de la mode punk, qui fait sortir la Haute Couture de ses clichés.

Et enfin, la très élégante Miuccia PRADA qui a fait de la maroquinerie familiale un empire de mode internationale, une nouvelle référence absolue.

Toutes ces couturières, par un travail acharné et une force, ont construit des monuments avec des tissus, un fil et une aiguille. Bertrand MEYER-STABLEY, dans ce livre, retrace ces destins exceptionnels qui disent le petit quelque chose d’une époque, magnifié par des mains en or. Le seul regret réside dans certains errements de langage, comme à propos de l’accident mortel de Boy CAPEL « il s’écrabouille avec sa torpédo ». C’est un peu dommage.

Malgré tout, ce livre est à lire sans aucun doute.

Découvrez les meilleures histoires pour les vacances

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 − neuf =


Une newsletter conçue pour vous !

Une newsletter conçue pour vous !

Vous aimez lire ?

 

Vous avez envie de découvrir des livres formidables ?

 

 

 

Téléchargez immédiatement et gratuitement les fiches des "60 livres à lire absolument" (format pdf) et recevez notre newsletter chaque semaine :

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This