Aude ZIESENISS DE THUIN : Femmes, si vous osiez : Le monde s’en porterait mieux

femmesivousisiez_opt

 

La condition féminine, en France ou ailleurs, est un vaste sujet. Tellement vaste que de nombreux livres s’attellent au sujet pour dénoncer le fameux plafond de verre (dont le blindage est remarquable), la double journée ( au travail et à la maison), les avancées en la matière de l’Occident (toutes relatives cependant).

Au milieu  de ce contexte qui reste peu favorable à l’égalité et à l’équité entre les genres, Aude de Thuin est une figure qui se distingue. Enfance bretonne, orpheline de son père très jeune, elle est l’anticonformiste de la famille et s’affranchit vite de la tutelle familiale. Elle trace son chemin et cumule les expériences innovantes et les succès, malgré les embuches.

Un regard international sur la condition féminine :

Dans ce ce livre, Aude de Thuin reprend le fond d’études qui vient en appui de ses développements. Sa force est de lui donner une dimension internationale. Il est toujours intéressant de rappeler, par exemple, qu’en 2012 en Arabie Saoudite, une femme ne peut pas conduire, ni sortir de chez elle sans être accompagnée d’un homme. Ce sont des anecdotes qui n’en sont pas vraiment. Et le livre fourmille de ces états de fait, tout en proposant des pistes pour parvenir à faire tomber les chaînes qui empêchent une femme, à mérite égal, de réussir sa carrière et sa vie personnelle.

Un livre intéressant mais sans surprise :

Ce livre est un classique du genre. Pour les lecteurs qui ont déjà lu des essais sur ce thème, il n’y a rien de nouveau à apprendre. Peut-être une petite interrogation dans les relations de couple : l’égalité – et non l’équité – est-elle vraiment tenable? Factuellement, un femme en raison du congé maternité et autres charges familiales sera plus facilement conduite à alléger son investissement professionnel. Dans ce cadre, comment vouloir une participation financière à égalité dans le couple ? Comment un déséquilibre initial serait gommé pour financièrement ne pas être compensé ? Cela ressemble, du point de vue de l’indépendance économique des femmes, à une « double peine ».

« Les femmes portent la moitié du ciel » pour Mao. Peut-être un peu plus que cela puisqu’elles portent en elles toute l’humanité. Cela mérite d’avoir un regard éclairé sur leur vie.

 

Découvrez les meilleurs livres pour les vacances

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × un =



Pin It on Pinterest

Share This
Une newsletter conçue pour vous !

Une newsletter conçue pour vous !

Vous aimez lire ?

 

Vous avez envie de découvrir des livres formidables ?

 

 

 

Téléchargez immédiatement et gratuitement les fiches des "60 livres à lire absolument" (format pdf) et recevez notre newsletter chaque semaine :

You have Successfully Subscribed!