Antoine – Pierre MARIANO : Le chêne et le citronnier

le-chene-et-le-citronnier

 

Les arbres, comme les prénoms, ont des symboliques fortes. Le chêne, arbre résistant, invincible, sauf depuis la fable de  La Fontaine. Le citronnier arbre méridional, pas vraiment imposant mais fiable et productif. Cette symbolique est bien respectée dans la peinture des personnages que dresse Antoine-Pierre MARIANO.

Deux hommes, Eugène et José, vont traverser le XXème siècle, avec toutes ses tragédies. Les petites et les grandes.

Les héros sont les dignes représentants d’une certaine époque pour certains milieux. Les personnages peuvent vivre de manière parallèle, partager quelques instants avec une distance factuelle que seules les générations pourront atténuer, sans les effacer. Leurs vies vont se croiser, encore et encore, malgré toutes leurs différences pour se rassembler finalement, ne faisant plus qu’une lignée.

C’est un récit sympathique, au style parfois potache légèrement lourd voire franchement rétrograde, qui en fait un roman d’été pour une lecture très distraite.

Envie de poursuivre votre lecture ?
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize − 12 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter conçue pour vous !

Une newsletter conçue pour vous !

Vous aimez lire ?

 

Vous avez envie de découvrir des livres formidables ?

 

 

 

Téléchargez immédiatement et gratuitement les fiches des "60 livres à lire absolument" (format pdf) et recevez notre newsletter chaque semaine :

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This